Vous pouvez nous retrouvez si vous le souhaitez sur


 

Hommage au Pr Nguyen-Khoa Man (1932-2017)

In memoriam

 

  

 

Le Conseil d'administration de la Fondation du Rein a la tristesse de vous faire part de la disparition brutale du Professeur Nguyen-Khoa Man le 1er janvier 2017 dans sa 85ème année. C’est un grand nom de la néphrologie française et internationale qui disparaît avec lui.

Né en 1932, le Professeur Nguyen-Khoa Man est issu d’une grande famille de Huế, d’une dynastie qui a façonné le Vietnam. Dès l’âge de sept ans, il passe ses cinq premières années d’études à l’internat du Collège de la Providence dirigé par les Pères des Missions Étrangères de Paris, où il acquiert une méthode de travail et une rigueur de raisonnement, qu’il associera toute sa vie à la tolérance et à l’humanisme.

Il décide d’entreprendre des études de médecine à Paris en 1950 et épouse une jeune puéricultrice française, Yvette. Rentré à Huế en 1960 pour exercer sa profession à l’Hôpital Central de la Cité impériale où il devient Médecin-Chef du service de Médecine, alors que débute la guerre du Vietnam. Il choisit la néphrologie, cette toute jeune spécialité particulièrement innovante pour l’époque, ce qui correspond à son esprit inventif et créatif. En 1963, il devient chargé de cours de Physiologie et de Médecine à la Faculté de Médecine de Huế, nouvellement créée en partenariat avec la Faculté de Médecine de Fribourg-en-Brisgau en Allemagne. En 1965, il bénéficie d’une bourse qui lui permet d’intégrer l’équipe de médecine interne et de néphrologie du Pr J. Schirmeister à la Clinique Universitaire de Fribourg, où il s’initie à la recherche médicale et son application clinique. À la suite des événements tragiques du Têt Mâu Thân en janvier 1968, où les professeurs allemands de la Faculté de Médecine de Huê sont assassinés, le gouvernement vietnamien rappelle les enseignants boursiers pour les remplacer. Par sécurité, NK Man décide d’emmener sa famille en France ; il obtient un poste de médecin vacataire à l’Hôpital Necker dans le service de néphrologie du Pr Jean Hamburger le 1er juillet 1968, où il participe avec le Pr Gabriel Richet aux travaux du premier rein artificiel français et à ceux de la première membrane de dialyse à haute perméabilité au monde. Ces avancées technologiques permettent dès 1972 de raccourcir la durée des séances de dialyse, à quatre heures trois fois par semaine. Il devient Directeur du Laboratoire de Recherche sur le Rein Artificiel à l’Hôpital Necker en 1969.

Puis, il intègre la Commission Nationale de Transplantation et de Dialyse au Ministère de la Santé, devient Président de la sous-commission d'Homologation "Épuration extra‑rénale et Hémaphérèse" en 1983 et Président de la sous-commission "L’eau et l’infection dans les Centres de Dialyse" en 1986. Il participe ainsi jusqu’à 2004 aux différents travaux ministériels concernant la réglementation des structures de dialyse en France, de l’eau de dialyse, et des dispositifs médicaux utilisés en dialyse, notamment pour la biocompatibilité des membranes.

En 1973, il est nommé, par décret présidentiel, Professeur associé des Universités en néphrologie par Georges Pompidou. Puis, il est nommé en 1977 Directeur de recherche à l’INSERM où il effectuera le reste de sa carrière. Fervent défenseur de la dialyse quotidienne, il est à l’origine de la prise de conscience de ses bienfaits par les pouvoirs publics, et de son application clinique ces dernières années.

Le Professeur Nguyen-Khoa Man a voué pendant toute sa vie une profonde reconnaissance à ses maîtres, les professeurs Jean Hamburger, Jean Crosnier et Jean-Louis Funck-Brentano, et à ses amis les professeurs Paul Jungers et Jean-Pierre Grünfeld. Il gardait une grande admiration pour la Médecine française et la France qui l’avait accueilli.

La Société Francophone de Dialyse lui a attribué en 2012 la Médaille Belding H. Scribner.

Il laisse le souvenir d’un grand visionnaire, pionnier de la néphrologie française et de la dialyse, et d’un homme très attachant, empreint de sagesse orientale et d’humanisme.

Ses cinq enfants ont tous effectué des études scientifiques, Marc, chirurgien orthopédiste, Phuong médecin endocrinologue, Thao biologiste à Necker, Sophie, experte internationale en "Gestion de l'eau” et Julie, business manager en matériel biomédical.

Le Conseil d'administration de la Fondation du Rein s'associe à leur douleur et à celle de son épouse, Yvette.

 

 

 

 

 

 

Chercheurs, vous pouvez dès maintenant répondre aux appels à projets 2017 de la Fondation du Rein en cliquant sur Appels à projets pour télécharger les dossiers et formulaires de soumission.

 

             

 

 

 

Les petits malades et enfants des personnels de santé de services de néphrologie-dialyse fêtent Noël au Cirque Pinder

 


 

À l'occasion des fêtes de fin d'année, la famille Edelstein, propriétaire du cirque Pinder Jean Richard, a généreusement offert à la Fondation du Rein 150 places pour sa représentation de Noël des Géants du Cirque sur la pelouse de Reuilly à Paris, les 27 novembre 2016, 14 décembre et 18 décembre 2016. Ces places ont été distribuées par la Fondation aux enfants souffrants d'une maladie rénale qui étaient accompagnées de leur famille ou d'infirmières de néphrologie-dialyse. La Fondation du Rein tient à remercier la Famille Edelstein pour sa générosité qui a fait la joie des petits qui en gardent un souvenir émerveillé.

 

 

 

Prochaine Journée Mondiale du Rein et Gala de la Fondation des 9 et 10 mars 2017 

 

La prochaine Journée Mondiale du Rein aura lieu le 9 mars 2017. Le thème retenu par l'International Federation of Kidney Foundations est "Reins et obésité : Une vie saine pour des reins sains". Un colloque, organisé par la Fondation du Rein en collaboration avec Aviesan (Alliance nationale pour les sciences de la vie et de la santé), les sociétés savantes (Société francophone de Néphrologie, dialyse et transplantation et Société de Néphrologie Pédiatrique) et les associations de patients (Fédération nationale d'aide aux insuffisants rénaux-FNAIR, Association pour l'information et la recherche sur les maladies rénales génétiques - AIRG-France, Ligue Rein et Santé, Association des malades d'un syndrome néphrotique-AMSN, Association Polykystose France et Trans-Forme), aura lieu à Paris à l'Académie nationale de médecine. Il sera libre d'accès au public. De nombreuses autres actions et événements d'information et de dépistage des maladies rénales auront lieu dans le cadre de cette journée mondiale en régions, notamment la Semaine nationale du Rein, organisée par la FNAIR.

 

 

A l'occasion de cette douzième Journée Mondiale aura lieu la veille, le mercredi 8 mars 2017 à 19 h 45, le traditionnel Gala de la Fondation du Rein à la Salle Gaveau, dont les bénéfices sont destinés à financer la recherche sur les maladies rénales, où sera interprété "Le Carnaval des Animaux" de Camille Saint-Saens sur un texte de Francis Blanche, sous la direction de Vincent Renaud. Seront remis à cette occasion les prix et allocations de recherche aux lauréats de l'année 2017. 

 

Dixième Gala de la Fondation du Rein du 9 mars 2016 au Théâtre des Champs-Elysées 

 


Nous avons eu le plaisir d'entendre l'Orchestre symphonique de la Garde Républicaine et le Chœur de l'Armée françaiseEn choisissant pour son programme ces deux formations, la Fondation du Rein a tenu à rendre hommage aux victimes civiles et militaires des tragiques événements qui ont endeuillé la nation en début et fin 2015, et à toutes celles et tous ceux qui, au quotidien, font don de leur personne pour assurer notre sécurité. 

 

 

Notre ambassadeur et Maître de Cérémonie, le journaliste Nelson Monfort, était accompagné par l'humoriste et imitateur Dany Mauro pour animer ce gala, qui a donné la touche d'humour et de piquant nécessaire à la réussite de toute soirée, devant un public enthousiaste de plus de 1320 invités. Sept prix de recherche de la Fondation du Rein ont été remis en fin de soirée, par différentes personnalités, dont les comédiens Nicole Calfan et Martin Lamotte, les journalistes et ambassadeurs de la Fondation, Brigitte-Fanny Cohen et Michel Chevalet, Marie Berry, sœur du comédien Richard Berry, Président d'honneur de la Fondation, et la Princesse Chantal de France, Marraine de la Fondation du Rein.

 

 

Si vous n'avez pas pu participer à ce gala, mais vous souhaitez soutenir la recherche sur les maladies rénales, vous pouvez faire un don en ligne dans notre espace sécurisé

Le lendemain, jeudi 10 mars 2016, a eu lieu à l'Académie nationale de médecine le Colloque de la Journée Mondiale du Rein, dont le thème était celui de la Journée Mondiale du Rein 2016 et concernait les maladies rénales de l'enfant et leur dépistage précoce, tandis que son slogan était : "Prendre soin de ses reins pour sa santé de demain".

 

A l'occasion de cette Journée Mondiale, Michel Drucker a accueilli avec son invité, le comédien Fabrice Luchini dans émission "Vivement Dimanche" du 6 mars 2016 (France 2), le Dr Isabelle Tostivint, responsable de la Communication scientifique de la Fondation du Rein, qui a présenté avec brio la Journée Mondiale du Rein. Vous pouvez visionner ci-dessous ce beau moment.

 


Vous pouvez aussi télécharger le dossier de presse de la Fondation du Rein et de la Journée Mondiale du Rein 2016, et le programme du colloque en cliquant sur les images ci-dessous. 

 

 

Les noms des lauréats des appels à projets 2016 de la Fondation du Rein sont consultables sur le siten cliquant ici.


 

La Fondation du Rein remercie le flûtiste Julien Beaudiment, les solistes de l'Opéra National de Lyon et les élèves de la classe de flûte du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse qui ont offert un remarquable concert au bénéfice de la Fondation du Rein dans les Salons de l'Hôtel-de-Ville de Lyon le 28 septembre 2015



 

 Gala de la Fondation du Rein du 26 mars 2015

 

 

 

Dans le cadre de la Journée Mondiale du Rein du 12 mars 2015 dont le thème était "Des reins en bonne santé : c'est vital pour tous !", la Fondation du Rein et le Club des Jeunes Néphrologues ont pris le "T'Rein du Rein", avec le comédien Fabrice Luchini et le journaliste scientifique Michel Chevalet, pour expliquer ce qu'est la prévention et  la détection précoce de la maladie rénale chronique (Opération T'Rein). Parallèlement, nos compatriotes ont été invités à boire un verre d'eau tout en offrant un à leur voisin, c'était l'Opération "Buvez un verre d'eau et offrez en un à votre voisin !".

Vous pouvez télécharger le dossier de presse de cette Journée en cliquant sur ce lien, et visionner les vidéos des interventions des orateurs du colloque à l'Académie nationale de médecine en cliquant ici. 

 

          Le T'Rein du Rein

 

Le paiement en ligne est accessible sur notre site en cliquant sur le bouton rouge "Faire un don".

En soutenant la Fondation du Rein, vous accédez, selon votre situation fiscale, à une réduction de votre ISF ou de votre impôt sur le revenu.

C'est un excellent moyen d’orienter votre impôt et de relever aux côtés des chercheurs les grands défis de la recherche sur les maladies rénales et la greffe. Vous pouvez déduire de votre ISF 75 % du montant de votre don dans la limite de 50 000 €. Par ailleurs, 66 % de votre don est déductible de votre impôt sur le revenu.

 

 

 

Aujourd’hui, près de 600 millions de personnes dans le monde,
dont 3 millions en France, sont atteintes d’une maladie rénale

Le diabète et l’hypertension artérielle sont les principales causes d’insuffisance rénale chez l'adulte. Chez les enfants et les jeunes, il s'agit le plus souvent d'une maladie rénale génétique ou d'une glomérulonéphrite. La progression de la maladie rénale peut conduire dans certains cas à la dialyse ou à la greffe. Le traitement des maladies rénales représente, chaque année, plus de 4 milliards d’euros, soit 2 % des dépenses totales de l’Assurance Maladie en France.

Seul un traitement efficace peut ralentir la progression de la maladie, et réduire son coût tant sur le plan humain, que sur le plan économique. 

C'EST POURQUOI IL FAUT AGIR VITE !

 

Que voulons-nous ?

Abritée en France par la Fondation pour la Recherche Médicale (fondation reconnue d'utilité publique) et née en 2002 à l’initiative de professionnels de santé de France, Suisse et Belgique, et de patients souffrant d’une maladie rénale et de leurs familles, la Fondation du Rein souhaite :

  • financer des projets de recherche sur les maladies rénales, la dialyse et la greffe,
  • développer la prévention de ces maladies, par l'information et le dépistage précoce,
  • inciter au don de rein,
  • aider les patients à mieux vivre avec leur maladie.