La greffe rénale à partir d'un donneur vivant


         


Vous pouvez télécharger les brochures ci-dessus en cliquant sur chacune des images ci-dessous

 

  

"La greffe rénale à partir d'un donneur vivant"

 

Il est possible de vivre normalement avec un seul rein. Toute personne majeure vivante, volontaire et en bonne santé peut donc donner un rein à un de ses proches dans les conditions définies par la loi. C’est la greffe à partir d’un donneur vivant.

 

 

Pour répondre aux attentes des patients et de leurs familles et favoriser ce type de greffe, la loi de bioéthique du 7 juillet 2011 a élargi le cercle des donneurs vivants d’organes qui peuvent être le père ou la mère et, par dérogation, un fils ou une fille, un frère ou une sœur du receveur, son conjoint, ses grands-parents, oncles ou tantes, cousins germains et cousines germaines ainsi que le conjoint du père et de la mère. Le donneur peut également être toute personne apportant la preuve d’une vie commune d’au moins deux ans avec le receveur, ainsi que toute personne pouvant apporter la preuve d’un lien affectif étroit et stable depuis au moins deux ans avec le receveur.

Si le nombre de greffes rénales à partir de donneur vivant ne cesse d’augmenter en France, il demeure modeste en proportion du nombre total de greffes. En 2014, 514 greffes de rein ont été effectuées sur notre territoire à partir d’un donneur vivant, ce qui ne représente que 16 % des greffes rénales (3 232). Ces chiffres sont très faibles en comparaison avec ceux de nos voisins. Pour cette même année, on en dénombrait 45 % en Suède, 38 % au Royaume Uni, 37% aux USA et 23 % en Allemagne...

La greffe à partir de donneur vivant contribue à diminuer la pénurie de greffons et offre indirectement un bénéfice à tous les patients qui sont sur la liste nationale d’attente d’une greffe de rein à partir de donneur décédé.

De plus, les avantages de cette greffe sont considérables pour le receveur, puisque la greffe à partir d’un donneur vivant est la greffe qui fonctionne le mieux et le plus durablement.

 

 

L’association Renaloo a mis en ligne une brochure, entièrement remise à jour, sur la greffe rénale à partir d’un donneur vivant que vous pouvez télécharger en cliquant sur ce lien. Cette brochure très illustrée aborde en 31 pages, de manière claire et accessible, tous les aspects de la greffe et du don.

Ses objectifs sont de proposer une information complète, intégrant les données les plus récentes, mais aussi les nouveautés, comme l’élargissement du cercle des donneurs vivants aux amis, la possibilité de donner un rein en dehors de la compatibilité des groupes sanguins ABO ou encore les dons croisés…

Elle vise aussi et surtout à rassurer, à déculpabiliser et à libérer la parole des donneurs et des receveurs potentiels, souvent réticents à la perspective d’impliquer leur entourage dans leur maladie…

Renaloo met gratuitement cette brochure à la disposition des patients et de toutes les équipes de néphrologie, dialyse et transplantation, qui ont la possibilité de la commander auprès de cette association pour leurs patients.

Les vidéos ci-dessous réalisées par Jean-Paul Pennegry et le Dr Franck Martinez (Discov'r et Hôpital Necker), pour l'association Renaloo.com, vous aideront à mieux comprendre ce qu'est la greffe de rein à partir d'un donneur vivant. Ces greffes sont toujours de belles histoires d'amour ou d'amitié.

 


 

Inge Gourvil-Marsilly a écrit en fin 2014 un joli récit du don de rein qu'elle a fait à son fils Nicolas pour le libérer de la dialyse. Dans "Aimons-nous de notre vivant : Osons le don d'organe", l'auteur incite les donneurs éventuels qui auraient encore des hésitations bien compréhensibles à franchir le pas, mais rend aussi hommage à tout le corps médical. Vous pouvez avoir un aperçu des premières pages de ce petit livre en cliquant sur ce lien ou l'image ci-dessous.

A chaque exemplaire vendu de ce  livret, 1 euro est reversé à la Fondation du Rein, qui remercie l'auteur pour ce double beau geste.