Prix de la Fondation du Rein

 

 

 

 

Le prix de la Fondation du Rein a été créé en 2007 à l’occasion de la Journée Mondiale du Rein. Doté d'une somme de 20 000 €, il est destiné à récompenser des candidat(e)s de la Francophonie, qui contribuent de manière remarquable à l'avancée des connaissances, à l'animation de la recherche et au rayonnement internationnal de la néphrologie francophone. Depuis 2014, ce prix prestigieux n'est attribué que tous les deux ans.

 


 

 

 


Lauréats 2019 du Prix de la Fondation du Rein

 

 


Pour le Prix de la Fondation du Rein 2019, le jury a récompensé pour la première fois deux lauréats qu’il n’a pas pu départager. Ce prix prestigieux couronne deux carrières exemplaires internationales.

 

 

  • Pr Pierre-Louis Tharaux (Equipe de Pathologies rénales vasculaires, PARCC - Paris-Centre de recherche Cardio-vasculaire - U970, Hôpital Européen Georges Pompidou, AP-HP) qui a découvert des mécanismes fondamentaux impliqués dans la progression de l’insuffisance rénale en particulier dans des maladies auto-immunes à l’origine d’une glomérulonéphrite.

 


 

Le Pr Pierre-Louis Tharaux est Directeur de Recherche à l’INSERM, il dirige une équipe de chercheurs et de médecins néphrologues au PARCC, le Centre de Recherche Cardiovasculaire de Paris à l’Hôpital Européen Georges Pompidou. 

Néphrologue après des études à la Faculté de Médecine Paris Descartes et un Internat à Paris, Pierre-Louis Tharaux a soutenu une thèse en Biologie et Physiologie de l’Université Pierre et Marie Curie sous la direction du Pr Jean-Claude Dussaule. Il a poursuivi ses travaux sur les mécanismes de la fibrose rénale et vasculaire de l’hypertension artérielle à l’Université de Duke aux Etats-Unis et découvert un mécanisme impliqué dans le rejet de greffe.  A son retour à Paris dans l’Unité Inserm de l’hôpital Tenon dirigée par le Pr Pierre Ronco, Pierre-Louis Tharaux a publié la première preuve qu’une molécule d’origine vasculaire aggrave les lésions rénales et vasculaires causées par une maladie génétique grave du globule rouge, la drépanocytose. Cette découverte a été reçue comme un nouveau paradigme pour la drépanocytose et suscite des essais cliniques thérapeutiques près de dix ans plus tard. 

Depuis et en parallèle, l’équipe de Pierre-Louis Tharaux a travaillé à comprendre et à bloquer les mécanismes conduisant à la destruction des structures rénales indispensables à la filtration du sang en urine, les glomérules. En effet, cette destruction est à l’origine du syndrome néphrotique et trop souvent parfois d’insuffisance rénale. Ces travaux ont été couronnés de succès avec la découverte de mécanismes fondamentaux impliqués dans la progression de l’insuffisance rénale en particulier dans les maladies auto-immunes causant une inflammation des glomérules, les glomérulonéphrites. 

Ces découvertes ont donné à l’équipe de Pierre-Louis Tharaux une reconnaissance internationale par la communauté scientifique ainsi que par le Conseil Européen de la Recherche (ERC) et l’Académie Nationale de Médecine.  

Ses travaux les plus récents visent à développer des nouveaux traitements des formes graves des maladies glomérulaires inflammatoires.

 

 

  • Dr Gérard Lambeau (Institut de Pharmacologie Moléculaire et Cellulaire, UMR7275 CNRS et Université Côte-d’Azur, Sophia Antipolis) qui a contribué à la découverte de d’auto-antigènes, PLA2R1 et THSD7A, cibles majeures de la glomérulonéphrite extramembraneuse chez l’adulte. 

 


 

Le Pr Gérard Lambeau a contribué de façon déterminante à la découverte de deux autoantigènes, PLA2R1 et THSD7A, cibles majeurs de la glomérulonéphrite extramembraneuse (GEM) chez l’adulte, une maladie autoimmune rénale rare mais grave. Ces cibles étaient recherchées depuis plus de 50 ans.

Ces travaux ont conduit au développement rapide de nouveaux tests immunologiques permettant un meilleur diagnostic, pronostic et traitement des patients atteints de GEM. Ils permettent aussi de fournir de nouvelles bases moléculaires des causes de la maladie et de sa physiopathologie. 

Ces travaux illustrent aussi comment une recherche académique peut rapidement devenir translationnelle et résoudre une question médicale au profit des patients.

 


 

◊◊◊◊◊◊◊◊◊

 

Le Prix de la Fondation du Rein 2015-2016 a été attribué au Pr Renato Monteiro. Il lui a ét remis lors du 10ème gala de la Fondation du Rein qui a eu lieu le mercredi 9 mars 2016 au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. 

 

 

Le Pr Renato Monteiro est à la fois le directeur du Centre de recherche sur l'inflammation (Inserm U1149 & Cnrs ERL8252) à l'hôpital Bichat, AP-HP, Paris, expert de l'ITMO "Physiopathologie, Métabolisme et Nutrition" - AVIESAN, Vice-Président du Conseil scientifique de l'UFR de Médecine Paris Diderot, Coordinateur du Laboratoire d'excellence INFLAMEX, et Membre du “Steering Comittee of International IgA Nephropathy Network”. Son sujet de prédilection est l'étude de la physiopathologie de la maladie de Berger ou néphropathie à IgA. Ce prix prestigieux couronne une carrière exemplaire internationale.

 

Pour le Prix de la Fondation du Rein 2013-2014, pour la première fois depuis la création de ce prix, le jury a récompensé une seule candidate dont le parcours scientifique est exceptionnel. Le Dr Geneviève Nguyen travaille à la fois dans l'unité INSERM 1050 et dans l'unité 7241 du CNRS au Collège de France (Paris). Elle a découvert le récepteur de la (pro)rénine qui joue un rôle prépondérant dans l'insuffisance rénale chronique et l'hypertension artérielle. Ce prix prestigieux couronne une carrière exemplaire ; il lui a été remis le 9 octobre 2013 à la Cité des Congrès à Nantes à l'occasion de la réunion commune de la Société de Néphrologie et de la Société Francophone de Dialyse.

Laissons le Dr Geneviève Nguyen expliquer elle-même ses travaux :

"L'insuffisance rénale chronique et l'hypertension artérielle sont deux maladies étroitement liées. En effet, l’hypertension artérielle non traitée endommage les reins, provoquant une rétention de sel et d’eau qui elle même entrainera une aggravation de l’hypertension, entretenant ainsi un cercle vicieux. La pression artérielle dépend du volume sanguin contenu dans les vaisseaux et du tonus vasculaire. Ces deux paramètres sont étroitement contrôlés par le système rénine-angiotensine qui a une action directe sur le tonus vasculaire et sur le volume sanguin en contrôlant l’élimination journalière d’eau et de sel par le rein.

J’ai découvert une nouvelle protéine du système rénine-angiotensine appelée Récepteur de la (Pro)Rénine qui amplifie l’activité du système rénine-angiotensine. Ce récepteur est particulièrement abondant dans le rein et sa synthèse augmente en conditions pathologiques. Il pourrait représenter une nouvelle cible thérapeutique. Nos travaux actuels ont pour but de disséquer les mécanismes moléculaires d’action de ce récepteur, en utilisant des souris génétiquement modifiées et des cellules de peau de patients porteurs d’une mutation sur le gène de ce récepteur, reprogrammées en cellules pluripotentes induites et qui pourront être redifférenciées en cellules rénales."


 


 

En 2012, ont été récompensés le Dr Véronique Frémeaux-Bacchi (Paris) pour sa contribution dans le démembrement de la physiopathologie du syndrome urémique et hémolytique atypique et pour l'étude des glomérulopathies à dépôts de C3, ainsi que le Dr Dominique Eladari (Paris) pour ses travaux sur le démembrement des mécanismes du transport rénal du chlorure de sodium et sur l'étude de la plasticité du néphron distal et ses maladies afférentes. 

 

 

 

Pr Pascal Houillier

Président du Conseil Scientifique

 

 

Dr Véronique Frémeaux-Bacchi

Prix de la Fondation du Rein 2012

 

 

Pr Pascal Houillier

Président du Conseil Scientifique

 

 

Dr Dominique Eladari

Prix de la Fondation du Rein 2012

 

 

 

En octobre 2011, le Prix de la Fondation du Rein a été attribué à Eric Honoré (Institut de Pharmacologie moléculaire et cellulaire – CNRS – UMR 6097 de Sophia-Antipolis) et Fabiola Terzi (INSERM U845 "Mécanismes et stratégies thérapeutiques des néphropathies chroniques", Centre de Recherche "Croissance et Signalisation", Hôpital Necker, Paris).

 

 

 

Pr Michel Godin

Président de la Fondation du Rein

 

 

Pr Pascal Houillier

Président de la Commission scientifique de la Société de Néphrologie

 

 

Dr Fabiola Terzi

 

 

 

Dr Eric Honoré

 

 

En 2010, le Prix de la Fondation du Rein a été attribué au Pr. Pascal Houillier (Hôpital européen Georges Pompidou, Paris) pour ses travaux de physiopathologie sur le métabolisme phosphocalcique et les acidoses rénales et au Pr. Ziad Massy (Amiens) pour ses travaux sur les mécanismes physiopathologiques de l’urémie et ses conséquences cardiovasculaires.

En 2009, ce prix a également été partagé entre deux lauréats : Olivier Devuyst de Louvain (Belgique) pour l’étude des mécanismes de transport impliqués dans une série de maladies tubulaires rénales héréditaires, et Andreas Schedl (Université de Nice - Sophia-Antipolis) pour l’étude des mécanismes cellulaires qui conduisent au développement du rein.

En 2008, il a été partagé entre le Dr. Emmanuelle Plaisier (Paris) pour la description originale des maladies rénales génétiques relatives aux mutations de la chaîne α1 du collagène IV et Nassim Kamar (Toulouse) pour ses études sur l’infection par le virus de l’hépatite E chez les malades transplantés.