Sensibilisation du public


La Fondation du Rein développe régulièrement des actions de communication et d’information sur les maladies rénales.

 

 

La Journée Mondiale du Rein

 

 

La Fondation organise pour la France, chaque année le deuxième jeudi de mars, la Journée Mondiale du Rein qui sensibilise la population et les pouvoirs publics sur les maladies rénales, en choisissant différents thèmes pour combattre ces maladies.

 

La Semaine du Rein

 

 


Elle participe activement à la Semaine du Rein qui est une période de sensibilisation et de dépistage des maladies rénales, avec la préoccupation de ralentir leur progression, en collaboration avec la Fédération nationale d'aide aux insuffisants rénaux (Fnair) et les réseaux régionaux de néphrologie. Cette semaine encadre la Journée Mondiale du Rein, et s'inscrit dans la même démarche mais à l'échelon national.

 

Campagnes sur le don de rein

 

 

La Fondation du Rein participe également à des campagnes d’information sur le don de rein, en partenariat avec l'Agence de la Biomédecine et d’autres associations comme la Fnair, Trans-Forme, Renaloo et l’Airg-France, notamment lors de la Journée nationale du don du 22 juin ou lors de la Journée mondiale du don d'organes et la greffe du 17 octobre. Elle s’est vu attribuer par le Premier ministre le label "Grande Cause Nationale 2009" pour le don d’organes. Elle est membre du "Collectif pour le don du vivant".

 

 

Le Premier ministre François FILLON a choisi comme thème, pour la grande cause nationale 2009, "le don d’organes, le don de sang, le don de plaquettes et le don de moelle osseuse". Le collectif "Don de Vie - Don de Soi" est présidé par Monsieur Philippe Gosselin, député de la Manche, et parrainé par deux membres éminents de l'Académie Française, Madame Simone Veil, ancien ministre de la Santé, et Monsieur Jean d’Ormesson, écrivain.

 

La Fondation du Rein s'est vue accorder le label Grande Cause Nationale 2009 par le Premier ministre. L’objectif de ce label est de permettre qu’en appui des campagnes régulières de promotion engagées chaque année par l’Agence de la Biomédecine et l’Etablissement Français du Sang, une sensibilisation particulière des Françaises et des Français soit réalisée tout au long de l’année par le monde associatif concerné.

 

La Fondation du Rein participe ainsi, aux côtés des pouvoirs publics, à susciter un nouveau sursaut citoyen, en faisant des campagnes d'information sur le don d'organes.

 

 

 

 

Simone Veil

"Urgence à la solidarité"

 

"La vie est un don. La tâche la plus éminente qui est assignée à nos institutions c’est de la protéger. Comment donc ne pas se réjouir que cette année, le Premier ministre ait choisi comme Grande cause nationale "le don d’organes, de sang, de plaquettes et de moelle osseuse". C’est la première fois depuis la création du label il y a trente ans qu’il est accordé à ce type de dons. C’est la première fois qu’une campagne de communication se décline pour toutes les formes de dons sous un concept unique de « don de soi, don de vie ». Que ces questions inquiètent ou passionnent, divisent parfois, elles nous engagent dans notre plus profonde intimité. Elles nous ramènent aux fins de l’Homme, et à sa finitude aussi. Elles nécessitent de parler juste et de parler vrai sans dramatisation ni légèreté.

 

C’est ce pari ambitieux, humaniste et mobilisateur, que Jean d’Ormesson et moi-même avons accepté de parrainer : que le monde associatif uni sensibilise et informe tous nos concitoyens pour susciter un véritable sursaut de solidarité. Car il y a urgence. Malgré les efforts et l’engagement de beaucoup d’entre nous, les besoins non couverts demeurent préoccupants. Encore trop d’attentes de greffons n’en finissent pas, ou pire, finissent en drame. Il y a urgence à la générosité. Urgence à la solidarité. Urgence à donner, ou prévoir de donner. Car il n’y a pas de greffes sans dons. Il faut donc dire et redire combien on a besoin d’organes, combien on a besoin de moelle osseuse, combien on a besoin de sang, combien on a besoin de plaquettes, combien on a besoin de nous, de vous. Conscients, libres et solidaires.

 

Qu’il me soit enfin permis de dire un simple merci mais un immense merci à tous ceux sans qui ce fil d’espérance ne saurait se tisser ; aux professionnels de santé, à toutes les associations dont la détermination le dispute à la persévérance , à ce million de bénévoles, inlassables et irremplaçables héros anonymes du quotidien, et bien sûr à tous les donneurs de sang, de plaquettes ou de moelle osseuse, et à la mémoire de ceux qui, sans le savoir, mais en l’ayant voulu, ont sauvé des vies. N’oublions jamais que la générosité est une vertu fondamentale de notre société, qu’une solidarité généreuse c’est un enrichissement de soi et de tous. Donner un peu de soi, pour sauver des vies, même après l’achèvement de la sienne, c’est aussi l’enrichir. C’est être encore plus humain. Le don, c’est la vie."

 

Simone VEIL

Membre de l’Académie Française

Marraine de la Grande Cause Nationale 2009

Editorial du Figaro Madame