Calendrier des appels Ă  projets des prix et
subventions de recherche de la Fondation du Rein 

IntitulĂ© Ouverture de l’appel d’offre ClĂŽture du dĂ©pĂŽt des dossiers Notification des rĂ©sultats Date de remise du prix ou de la subvention
Prix de la Fondation du Rein
(tous les deux ans)
8 avril 2018 15 avril 2018 3Úme trimestre 2018 Gala de la Fondation du Rein 12 mars 2019
Prix “Jeune Chercheur Gabriel Richet”   (recherche translationnelle) 18 dĂ©cembre
2018
15 janvier 2019 1er trimestre 2019 Gala de la Fondation du Rein 12 mars 2019
Prix “Don de Soi-
Don de Vie” (Transplantation)
15 novembre 2019 15 décembre 2019 1er trimestre 2020 Gala de la Fondation du Rein 11 mars 2020
Prix “Michel Olmer sur
la
Maladie rĂ©nale chronique”
15 novembre 2019 15 décembre 2019 1er trimestre 2020 Gala de la Fondation
du Rein 11 mars 2020
Subvention “RĂ©seau de recherches Syndrome nĂ©phrotique acquis” 8 aoĂ»t 2017 1er octobre 2017 1er trimestre 2018 Galas de la Fondation
du Rein de 2018 & 2019
Subvention “ThĂ©rapies innovantes
en nĂ©phrologie”
28 novembre 2016 20 janvier 2017 1er trimestre 2017 Galas de la Fondation du Rein de mars 2017 et 2019

Appels Ă  projets 2020-2021


Prix “Don de Soi – Don de Vie” : Transplantation rĂ©nale

Contexte – Principes gĂ©nĂ©raux

Ce prix, crĂ©Ă© Ă  l’initiative de Richard et Marie Berry, est destinĂ© Ă  soutenir des recherches dans le domaine de la transplantation rĂ©nale.

Dotation

Un montant total de 30 000 € est allouĂ© Ă  cet appel d’offres par la Fondation du Rein, en partenariat avec l’association Trans-Forme, et l’Institut SupĂ©rieur de RĂ©Ă©ducation Psychomotrice (IRSP).

ThĂšmes de recherche

Les projets pourront concerner :

  • Les mĂ©canismes gĂ©nĂ©tiques et molĂ©culaires conduisant Ă  la perte du greffon, incluant la rĂ©cidive de la nĂ©phropathie initiale et la toxicitĂ© des mĂ©dicaments ;
  • Les mĂ©canismes molĂ©culaires impliquĂ©s dans l’induction de tolĂ©rance ;
  • Les modĂšles animaux de validation prĂ©clinique (rongeurs ou gros animaux) ;
  • L’identification de nouveaux biomarqueurs utilisables en clinique sur le plan pronostique ou diagnostique.

Cet appel d’offres exclut les projets purement Ă©pidĂ©miologiques ou cliniques. Les membres d’équipe de recherche bĂ©nĂ©ficiant, au moment de la clĂŽture de l’appel d’offre, d’un financement pluriannuel de la Fondation du Rein ne peuvent postuler.

CritĂšres d’attribution

Le porteur de projet devra ĂȘtre un chercheur ou un enseignant-chercheur statutaire (universitaire, hospitalier, hospitalo-universitaire, ou employĂ© d’un EPST) travaillant en France ou dans un pays francophone.

Il est prĂ©vu de soutenir une seule Ă©quipe, pour des frais d’Ă©quipement et/ou de fonctionnement.

Cliquez pour télécharger le dossier
de soumission AO “Prix Don de Soi-Don de Vie” en transplantation rĂ©nale 2020

Cliquez pour télécharger
le dossier AO “Prix Don de Soi-Don de Vie” en transplantation rĂ©nale 2020

Calendrier

ClÎture du dépÎt des dossiers : 15 décembre 2019 avant minuit
RĂ©sultats de l’évaluation et notification aux candidats :  1er trimestre 2020
Remise de la subvention : Lors de la soirĂ©e de gala de la Fondation du Rein du 11 mars 2020 Ă  l’occasion de la JournĂ©e Mondiale du Rein

 

Adresse d’envoi des dossiers de candidature

Pr Pascal HOUILLIER
HÎpital Européen Georges Pompidou
DĂ©partement de Physiologie

20, rue Leblanc
75908 PARIS cedex 15, France

pascal.houillier@inserm.fr
+33 1 56 09 39 72
+33 1 56 09 26 75

“Prix Michel Olmer” pour la recherche
sur la maladie rénale chronique

Contexte

Le Professeur Michel Olmer (1934-2017) fait partie des pionniers de la nĂ©phrologie qui ont fortement contribué au dĂ©veloppement et au rayonnement de la discipline tant en France qu’à l’étranger, qui a effectuĂ© toute sa carriĂšre Ă  Marseille oĂč il dirigea le service de nĂ©phrologie du CHU de 1973 Ă  2000. SĂ©duit par la recherche clinique, il avait des thĂšmes de prĂ©dilection de recherche telle l’hypertension artĂ©rielle, la maladie lithiasique, les complications rĂ©nales des maladies cardiovasculaires et l’insuffisance rĂ©nale chronique.

Son Ă©pouse HĂ©lĂšne et ses trois filles Nathalie, AgnĂšs et BĂ©atrice ont offert Ă  la Fondation du Rein le capital de deux associations crĂ©Ă©es et dirigĂ©es par le Pr. Michel Olmer pour la crĂ©er un nouveau prix de recherche. C’est tout naturellement que la Fondation du Rein a dĂ©cidĂ© de donner Ă  ce nouveau prix de recherche sur la maladie rĂ©nale chronique, le nom de “Prix Michel Olmer”.

Principes Généraux

Ce prix est destinĂ© Ă  soutenir des recherches dans le domaine de la maladie rĂ©nale chronique, y compris l’épuration extra-rĂ©nale.

 

Dotation

Un montant total de 30 000 € est allouĂ© Ă  cet appel d’offres par la Fondation du Rein. Le budget couvre exclusivement des frais de fonctionnement et d’équipement ; les salaires ne peuvent pas ĂȘtre pris en charge dans le cadre de cet appel Ă  projets.

 

Partenaires

Ce prix bĂ©nĂ©ficie d’un don gĂ©nĂ©reux de la famille du Pr. Michel Olmer qui nous a quittĂ©s en 2017. La Fondation du Rein tient Ă  remercier son Ă©pouse HĂ©lĂšne et ses trois filles, Nathalie, AgnĂšs et BĂ©atrice, qui ont offert le capital de ces deux associations pour la crĂ©ation de ce prix de recherche en 2019. C’est tout naturellement que la Fondation du Rein a dĂ©cidĂ© de crĂ©er un nouveau prix de recherche sur la maladie rĂ©nale chronique, le « Prix Michel Olmer ».

 

ThĂšmes de recherche

Les projets pourront concerner, en particulier :

  • l’épidĂ©miologie,
  • la physio-pathologie de la maladie rĂ©nale chronique et/ou de ses complications et/ou de sa progression,
  • les approches thĂ©rapeutiques prĂ©cliniques et cliniques,
  • la qualitĂ© de vie.

Les projets concernant la transplantation rénale ne sont pas recevables.

Les membres d’équipe de recherche bĂ©nĂ©ficiant, au moment de la clĂŽture de l’appel d’offres, d’un financement pluriannuel de la Fondation du Rein ne peuvent postuler.

 

Critùres d’attribution

Le porteur de projet devra ĂȘtre un chercheur ou un enseignant-chercheur exerçant en milieu acadĂ©mique (universitaire et/ou EPST) dans un pays francophone. Il est prĂ©vu de soutenir une Ă©quipe, exclusivement pour des frais d’équipement et/ou de fonctionnement sur une pĂ©riode maximale de 24 mois.

Les demandes seront évaluées par un jury international et par le conseil scientifique de la Fondation du Rein.

Un rapport d’avancement des travaux devra ĂȘtre fourni Ă  la fin de la premiĂšre annĂ©e, conditionnant le versement la seconde tranche du financement.

Cliquez pour télécharger le dossier
de soumission AO “Prix Michel Olmer” en recherche sur la maladie rĂ©nale chronique 2020

Cliquez pour télécharger
le formulaire de soumission AO “Prix Michel Olmer” en recherche sur la maladie rĂ©nale chronique 2020

Calendrier

ClÎture du dépÎt des dossiers : 15 décembre 2019 avant minuit
RĂ©sultats de l’évaluation et notification aux candidats :  1er trimestre 2020
Remise de la subvention : Lors de la soirĂ©e de gala de la Fondation du Rein du 11 mars 2020 Ă  l’occasion de la JournĂ©e Mondiale du Rein

 

Adresse d’envoi des dossiers de candidature

Pr Pascal HOUILLIER
HÎpital Européen Georges Pompidou
DĂ©partement de Physiologie

20, rue Leblanc
75908 PARIS cedex 15, France

pascal.houillier@inserm.fr
+33 1 56 09 39 72
+33 1 56 09 26 75

Appels Ă  projets 2018-2019

Prix “Jeune Chercheur – Gabriel Richet” : Subvention pour des travaux de recherche translationnelle en nĂ©phrologie


Contexte – Principes gĂ©nĂ©raux

La Fondation du Rein, en collaboration avec la SociĂ©tĂ© Francophone de NĂ©phrologie, Dialyse et Transplantation, lance un appel d’offres afin de soutenir des projets de recherche translationnelle dans tous les domaines de la nĂ©phrologie, y compris la dialyse et la transplantation.

L’objectif de la Fondation du Rein est de promouvoir des projets scientifiques d’interface entre recherche fondamentale, Ă©pidĂ©miologique, technologique et clinique.

Les projets, d’une durĂ©e maximale de 2 ans, devront mettre en exergue les retombĂ©es mĂ©dicales attendues. Cet appel Ă  projets pourra soutenir des projets scientifiques s’adossant Ă  des cohortes ou des collections de matĂ©riels biologiques.

L’évaluation sera effectuĂ©e sur des critĂšres d’excellence scientifique.

L’implication du candidat dans la conception du projet et sa capacitĂ© Ă  le rĂ©aliser feront Ă©galement partie des critĂšres de sĂ©lection.

Les porteurs de projet retenus s’engagent Ă  mentionner l’aide de la Fondation du Rein dans toute publication issue de leurs travaux et Ă  prĂ©senter leurs rĂ©sultats dans le cadre du congrĂšs annuel de la SociĂ©tĂ© Francophone de NĂ©phrologie, Dialyse et Transplantation.

Dotation

Les projets retenus (2 au total) seront financĂ©s jusqu’à un montant maximal de 30 K€ TTC chacun, couvrant exclusivement frais de fonctionnement et Ă©quipement.

Critùres d’attribution

Le porteur de projet  devra ĂȘtre un chercheur ou un enseignant-chercheur, non titulaire, ĂągĂ© de moins de 35 ans au moment de la clĂŽture de l’appel d’offres, exerçant en mileu acadĂ©mique (universitaire et/ou EPST) dans un pays francophone.

Cliquez pour télécharger
le dossier AO “Prix Jeune chercheur”
en recherche translationnelle 2019

Cliquez pour tĂ©lĂ©charger le formulaire de soumission AO “Prix Jeune chercheur” 2019

Calendrier

ClÎture du dépÎt des dossiers : 15 janvier 2019 avant minuit
RĂ©sultats de l’Ă©valuation et notification aux candidats : 1er trimestre 2019
Remise de la subvention : Lors de la soirĂ©e de gala de la Fondation du Rein du mardi 12 mars 2019, Ă  la Salle Gaveau, à l’occasion de la JournĂ©e Mondiale du Rein

 

Adresse d’envoi des dossiers de candidature

Pr Pascal HOUILLIER
Président du Conseil scientifique de la Fondation du Rein
HÎpital Européen Georges Pompidou
DĂ©partement de Physiologie

20, rue Leblanc
75908 PARIS cedex 15, France
pascal.houillier@inserm.fr
+33 1 56 09 39 72
+33 1 56 09 26 75

 

La clĂŽture de l’appel Ă  projets est fixĂ©e au 15 janvier 2019. Vous pouvez aussi tĂ©lĂ©charger cet appel Ă  projets et son formulaire de soumission en cliquant sur les images ci-dessous.

Les subventions de recherche seront remises aux deux laurĂ©ats lors de la soirĂ©e de Gala de la Fondation du Rein – Salle Gaveau Ă  Paris le mardi 12 mars 2019 à l’occasion de la JournĂ©e Mondiale du Rein.

Prix de la Fondation du Rein

Objet

AttribuĂ© tous les deux ans, le Prix de la Fondation du Rein, crĂ©Ă© en 2007 Ă  l’occasion de la JournĂ©e Mondiale du Rein, est destinĂ© Ă  rĂ©compenser des chercheurs confirmĂ©s de la Francophonie, qui contribue de maniĂšre remarquable Ă  l’avancĂ©e des connaissances, Ă  l’animation de la recherche et au rayonnement international de la nĂ©phrologie. Il pourra Ă©ventuellement ĂȘtre partagĂ© entre deux laurĂ©ats.

Montant

Ce prix prestigieux, dotĂ© d’un montant de 20 000 €, sera versĂ© directement sur le compte de l’organisme gestionnaire du laboratoire du bĂ©nĂ©ficiaire

Conditions de candidature

Chercheur ou enseignant-chercheur, exerçant dans un Ă©tablissement public de recherche, d’enseignement supĂ©rieur ou un Ă©tablissement hospitalier.

Dossier

  • Lettre de candidature
  • Curriculum vitae
  • Liste de publications ; dans cette liste, le(la) candidat(e) mettra en exergue 5 publications  de son choix et expliquera en 3 Ă  5 lignes l’importance de chacune.
  • RĂ©sumĂ© de l’activitĂ© scientifique, incluant l’animation de la recherche et  les Ă©lĂ©ments de visibilitĂ© (4 pages maximum)

Cliquez pour télécharger
le dossier de candidature

Calendrier

ClÎture du dépÎt des dossiers : 15 avril 2018 avant minuit
RĂ©sultats de l’évaluation et notification aux candidats : 3Ăšme trimestre 2018
Remise de la subvention : Gala de la Fondation du Rein de 12 mars 2019

 

Adresse d’envoi des dossiers de candidature

Pr Pascal HOUILLIER
HÎpital Européen Georges Pompidou
DĂ©partement de Physiologie

20, rue Leblanc
75908 PARIS cedex 15, France

pascal.houillier@inserm.fr
+33 1 56 09 39 72
+33 1 56 09 26 75

Subvention de recherche pour des travaux portant sur la
“Constitution d’une banque nationale de donnĂ©es et de ressources biologiques de patients atteints de syndrome nĂ©phrotique acquis”

Contexte et principes généraux

Quand le filtre rĂ©nal (glomĂ©rulaire) est atteint, il existe une fuite massive de protĂ©ines dans les urines et par voie de consĂ©quence une chute de l’albumine dans le sĂ©rum, dĂ©finissant le syndrome nĂ©phrotique. Ce syndrome est commun aux maladies glomĂ©rulaires dites primitives, ainsi appelĂ©es en l’absence de cause connue. Ces maladies ne sont pas dues Ă  des mutations mais peuvent ĂȘtre favorisĂ©es par un terrain gĂ©nĂ©tique et environnemental particulier. La plus frĂ©quente est le syndrome nĂ©phrotique à lĂ©sions glomĂ©rulaires minimes qui touche surtout l’enfant. Bien que rares, ces maladies gĂ©nĂšrent un lourd fardeau individuel, collectif et Ă©conomique depuis l’enfance jusqu’à l’ñge adulte. De rechutes en rechutes, elles sont souvent Ă  l’origine de complications infectieuses, thrombotiques, cardio-vasculaires, osseuses, ainsi que de troubles de la croissance liĂ©s Ă  la maladie ou aux traitements au long cours (corticoĂŻdes en particulier), et par voie de consĂ©quence d’une diminution de la qualitĂ© de vie. Elles sont responsables de plus de 10 % des insuffisances rĂ©nales nĂ©cessitant le recours Ă  la dialyse et/ou Ă  la greffe.

Bien que les maladies glomĂ©rulaires primitives soient classĂ©es dans des catĂ©gories histologiques dĂ©finies par l’examen au microscope du tissu rĂ©nal, elles rĂ©sultent probablement de processus biologiques trĂšs hĂ©tĂ©rogĂšnes comme l’indique la grande variabilitĂ© de leur prĂ©sentation, de leur mode Ă©volutif et de leur rĂ©ponse aux traitements. Par exemple, le syndrome nĂ©phrotique à lĂ©sions glomĂ©rulaires minimes de l’enfant est le plus souvent corticosensible mais certaines formes deviennent corticodĂ©pendantes, alors que d’autres sont corticorĂ©sistantes d’emblĂ©e ou secondairement. En consĂ©quence, certains patients sont exposĂ©s à un risque de complications des traitements dont ils ne tirent pas de bĂ©nĂ©fice. Inversement, certains traitements potentiellement efficaces ne sont pas proposĂ©s à certains patients parce que les mĂ©canismes pathologiques sous-jacents n’ont pas Ă©tĂ© identifiĂ©s.

Le point faible de notre recherche est l’absence d’une base de donnĂ©es importantes tant cliniques que biologiques qui seule permettrait l’identification des mĂ©canismes molĂ©culaires sous-jacents, et donc de bio-marqueurs (ou signatures biologiques), devenus indispensables pour formuler un pronostic et identifier les traitements les plus adaptĂ©s. De tels bio-marqueurs ne peuvent ĂȘtre identifiĂ©s que dans des Ă©tudes Ă  large Ă©chelle, regroupant des populations dont les donnĂ©es sont collectĂ©es de maniĂšre prospective, permettant la dĂ©finition prĂ©cise du phĂ©notype des patients (ensemble des caractĂ©ristiques cliniques et biologiques), l’étude des profils molĂ©culaires « omiques » (gĂ©nomique et Ă©pigĂ©nomique, transcriptomique, protĂ©omique, mĂ©tabolomique, etc
), et par voie de consĂ©quence, la gĂ©nĂ©ration d’un trĂšs grand nombre de donnĂ©es et leur intĂ©gration grĂące Ă  des approches bioinformatiques et biostatistiques complexes mais maĂźtrisĂ©es.

L’identification de bio-marqueurs, rĂ©vĂ©lant des mĂ©canismes pathologiques prĂ©cis, guidant la thĂ©rapeutique et informant sur le pronostic, permettra de faire rentrer le domaine des maladies glomĂ©rulaires primitives dans l’ùre de la mĂ©decine de prĂ©cision. Ces bio-marqueurs sont Ă  la base du concept de mĂ©decine de prĂ©cision, ou mĂ©decine personnalisĂ©e, qui appliquĂ© aux maladies glomĂ©rulaires primitives, doit permettre d’obtenir un diagnostic prĂ©cis et un traitement adaptĂ© Ă  chaque patient, amĂ©liorant ainsi le pronostic. Cette dĂ©marche a Ă©tĂ© appliquĂ©e rĂ©cemment au domaine de la cancĂ©rologie, oĂč des tumeurs de mĂȘme nature histologique sont maintenant dĂ©finies Ă  l â€˜Ă©chelle gĂ©nĂ©tique et molĂ©culaire afin de permettre le diagnostic du mĂ©canisme, l’adaptation des traitements et l’amĂ©lioration des pronostics.

Dans le cas des maladies glomĂ©rulaires primitives, la situation est compliquĂ©e par le fait qu’il s’agit de maladies rares (Ă  la diffĂ©rence des cancers), dont l’évolution est souvent lente ou survient par poussĂ©es imprĂ©visibles. De ce fait, les Ă©quipes impliquĂ©es dans la recherche ont chacune accĂšs Ă  un nombre limitĂ© de patients et d’échantillons biologiques utilisables. Ceci constitue un obstacle considĂ©rable Ă  l’identification et Ă  la validation de bio-marqueurs de mĂ©canismes pathologiques spĂ©cifiques, et de traitement adaptĂ©s.

Afin de franchir cet obstacle, la Fondation du Rein souhaite soutenir et accompagner la constitution d’un rĂ©seau national d’équipes dĂ©veloppant et mettant en commun les donnĂ©es cliniques et leurs Ă©chantillons biologiques et tissulaires, au sein d’une biobanque nationale « sans murs » qui s’appuiera sur les Centres de RĂ©fĂ©rence Maladies Rares (CRMR) rĂ©cemment labĂ©lisĂ©s. La rĂ©union de plusieurs Ă©quipes de recherche, mettant en commun leurs biothĂšques, leurs donnĂ©es cliniques et leurs savoir-faire, permettra de rĂ©unir un nombre suffisant de donnĂ©es pour entreprendre l’identification ou la validation de bio-marqueurs, de mĂ©canismes pathogĂ©niques originaux et de nouvelles voies thĂ©rapeutiques avec une chance Ă©levĂ©e de succĂšs.

La rĂ©union des donnĂ©es cliniques, environnementales (Ă©vĂšnements pendant la grossesse, vaccinations, stress, exposition aux toxiques et aux mĂ©dicaments, Ă  la pollution,
) biologiques et tissulaires obtenues de maniĂšre prospective, longitudinale et homogĂšne chez des patients atteints de  syndrome nĂ©phrotique (et de maladie glomĂ©rulaire primitive) devra permettre d’atteindre en quelques annĂ©es une taille critique de plusieurs centaines de patients. Cette taille est nĂ©cessaire pour garantir une probabilitĂ© Ă©levĂ©e de succĂšs des Ă©tudes (Ă©pidĂ©miologiques, gĂ©nĂ©tiques, Ă©pigĂ©nĂ©tiques, protĂ©omiques, mĂ©tabolomiques, thĂ©rapeutiques) qui feront appel aux ressources de la collection nationale. Une collection de cette taille devra Ă©galement permettre d’apporter une contribution significative Ă  des Ă©tudes collaboratives internationales et transatlantiques de grande ampleur. Une initiative comparable a Ă©tĂ© entreprise rĂ©cemment par un rĂ©seau Nord-Est AmĂ©ricain basĂ© Ă  Ann Arbor, Michigan (Neptune), et il n’existe Ă  notre connaissance aucune initiative de cette ampleur en Europe, si bien que le financement de cette entreprise permettrait Ă  la France d’occuper une place prĂ©pondĂ©rante dans le contexte international.

Parmi les avancées attendues que seule cette approche peut permettre :

 

  • la comprĂ©hension des facteurs dĂ©clenchants (alimentaires, infectieux, psychologiques, obstĂ©tricaux, environnementaux,..)  du syndrome nĂ©phrotique de l’enfant et de ses rechutes,
  • l’identification des mĂ©canismes immunologiques en cause,
  • la comprĂ©hension du terrain gĂ©nĂ©tique prĂ©disposant et des mĂ©canismes Ă©pigĂ©nĂ©tiques qui relaient les facteurs environnementaux,
  • l’identification de bio-marqueurs gĂ©nĂ©tiques, Ă©pigĂ©nĂ©tiques, immunologiques, protĂ©omiques, mĂ©tabolomiques, qui seront largement diffusĂ©s par le relais de la communautĂ© mĂ©dicale, scientifique, et associative,
  • des essais thĂ©rapeutiques portant sur de nouvelles molĂ©cules.

Dotation

Afin de donner l’impulsion nĂ©cessaire Ă  ce projet ambitieux, la Fondation du Rein soutiendra financiĂšrement la constitution de la collection.  Le montant du soutien sera d’environ 100 k€ la premiĂšre annĂ©e. La Fondation du Rein souhaite accompagner et soutenir ce projet pendant plusieurs annĂ©es. Cependant, Ă©tant donnĂ©e son ampleur, le soutien des CRMRs et de plusieurs autres partenaires sera nĂ©cessaire et devra ĂȘtre obtenu par le porteur de projet. Ce soutien pourra permettre de recruter des techniciens et des assistants de recherche clinique pour dĂ©velopper le rĂ©seau, de financer le transport des prĂ©lĂšvements qui requiĂšrent des conditions spĂ©cifiques de tempĂ©rature et de rapiditĂ©, ainsi que les zones de stockage des prĂ©lĂšvements, d’assurer la saisie, la gestion informatique et la sĂ©curisation des donnĂ©es.

Domaines de recherche

L’objectif de l’appel d’offres est de permettre la crĂ©ation d’un consortium national d’équipes s’accordant pour collecter prospectivement et de maniĂšre homogĂšne les donnĂ©es cliniques, environnementales, biologiques et tissulaires de patients (enfants et adultes) atteints de  syndrome nĂ©phrotique (et de maladie glomĂ©rulaire primitive). Trois maladies sont concernĂ©es : en prioritĂ© le syndrome nĂ©phrotique Ă  lĂ©sions glomĂ©rulaires minimes, mais aussi la hyalinose (uniquement dans sa forme nĂ©phrotique) et la glomĂ©rulopathie extramembraneuse qui ont avec lui de nombreux points communs.

Critùres d’attribution

Le projet devra nĂ©cessairement, et au minimum, impliquer le Centre de RĂ©fĂ©rence Maladies Rares « Syndrome nĂ©phrotique idiopathique » et la SociĂ©tĂ© de NĂ©phrologie PĂ©diatrique. Le projet devra obtenir l’avis favorable de la filiĂšre nationale ORKID (ORphan KIdney Diseases). Le projet devra Ă©videmment dĂ©crire toutes les informations concernant la collection elle-mĂȘme (donnĂ©es collectĂ©es, modalitĂ©s de centralisation et de conservation des donnĂ©es et des Ă©chantillons,
), ainsi que les dĂ©marches lĂ©gales s’y rapportant (ComitĂ© de Protection des Personnes, dĂ©claration Ă  la CNIL). Le projet devra donner des informations exhaustives sur sa gouvernance, sur le rĂŽle et la composition de son comitĂ© de pilotage et de son comitĂ© scientifique.

Cliquez pour tĂ©lĂ©charger le dossier A0 RĂ©seau de recherche “Syndrome nĂ©phrotique acquis” 2017

Cliquez pour télécharger
le dossier de soumission AO “RĂ©seau de recherche “Syndrome nĂ©phrotique acquis”  2017

Calendrier

Ouverture de l’appel d’offres :  9 aoĂ»t 2017
ClÎture du dépÎt des dossiers : 1er octobre 2017
RĂ©sultats de l’Ă©valuation et notification des rĂ©sultats : 1er trimestre 2018

 

Adresse d’envoi des dossiers de candidature

Madame Christine Oltra-Gay
AURAL
124 rue Villon
69008 LYON, France
TĂ©l +33 (0)4 72 68 89 06