Si vous voulez comprendre ce que sont les calculs rénaux et comment les éviter, nous vous conseillons cet excellent ouvrage à la portée de tous, écrit par le Dr. Isabelle Tostivint, néphrologue à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et responsable de la communication scientifique de la Fondation du Rein, et le Pr. Paul Jungers, néphrologue honoraire de l’hôpital Necker, sorti en avril 2019. Vous pouvez, en cliquant sur l’image ci-dessous, découvrir le sommaire et les premières pages de ce livre.

Le Dr. Isabelle Tostivint présente son livre
à Michel Cymès et Adriana Karembeu

Qu’est ce qu’un calcul rénal

Les calculs rénaux sont définis par la présence d’un ou de plusieurs « petits cailloux » dans les voies urinaires. Ils peuvent se coincer et entraîner de fortes douleurs qu’on appelle « coliques néphrétiques ». Avoir des calculs rénaux est une maladie fréquente puisque 2 à 3 % de la population française est touchée.

Si 90 % des calculs s’éliminent spontanément par les voies urinaires avec l’urine parce qu’ils sont aussi petits qu’un grain de sable (quelques millimètres), certains, plus gros, peuvent migrer du rein dans l’uretère et se coincer,  provoquant une obstruction brutale du canal. Cela entraîne une hyperpression en amont et une distension des cavités urinaires.

L’urine a des difficultés à s’évacuer ce qui entraîne des douleurs intenses et brutales dans le bas du dos qui irradient vers le bas du ventre, le flanc (du côté concerné), l’aine et les organes génitaux. Plus la voie urinaire est obstruée, plus la douleur est intense. Elle ne cède pas à la prise d’antalgiques classiques. En fonction de la migration du calcul, la douleur peut durer de quelques minutes à quelques heures, se calmer pour repartir quelques minutes, quelques heures, voire quelques jours plus tard.

En cas de colique néphrétique, il faut diminuer la prise de liquide pour diminuer la diurèse et l’hyperpression, et consultez très rapidement.

De nombreuses personnes ont des calculs rénaux sans le savoir car ceux-ci n’entraînent aucun symptôme tant qu’ils n’obstruent pas l’uretère (le canal reliant le rein à la vessie) ou ne provoquent pas d’infection urinaire. C’est bien souvent au cours d’une échographie ou d’une radiographie de l’abdomen sans préparation pour une autre raison qu’ils sont découverts. S’ils sont de petite taille, ils peuvent s’éliminer naturellement sans douleur.

Certaines maladies génétiques sont à l’origine de calculs urinaires récidivants. Ainsi, la cystinurie est une maladie responsable de la fabrication de calculs urinaires cystiniques, particulièrement récidivants en l’absence de prise en charge spécialisée. Pourtant, de nombreuses solutions existent pour éviter les récidives.

Pi-Box© : LE flacon pour filtrer les urines et collecter les calculs urinaires

Pi-Box© est une innovation du secteur uro-néphrologique, ayant le marquage CE, qui permet la filtration quotidienne et systématique des urines à des fins de collecte de calculs urinaires. Jusqu’à l’été 2021, les patients ne disposaient pas d’outils adaptés à cette collecte, qui peut durer plusieurs semaines. Ils utilisaient donc des filtres à café, ou des compresses de gaze, des boules à thé, voire des passoires de cuisine pour filtrer leurs urines et recueillir le précieux calcul afin de l’analyser.

En effet, l’analyse des calculs urinaires permet d’établir leur origine et d’orienter le patient vers un spécialiste qui prescrira une exploration métabolique à la recherche d’une cause (hypercalciurie, hyperoxalurie, hyperuricurie, cystinurie…), afin de prévenir la récidive lithiasique. Pi-Box© est un flacon pratique et efficace, étanche, peu encombrant (ø 48 mm – H 80 mm), hygiénique en limitant les contaminations bactériennes ; il est facilement transportable et réutilisable. Son tamis calibré retient tous les calculs de taille exploitable. Pi-Box© peut être remis directement au laboratoire d’analyse du calcul.

InnoSpark est une start-up qui a été créée en janvier 2020 à Vienne en Isère, qui a pour origine la passion et la motivation de ses créateurs, Joël LLÉRÉNA et Frédéric VINCK. Ils ont souhaité apporter une solution de rupture dans le domaine de la lithiase urinaire. Avec la confiance et le soutien d’acteurs importants du secteur, leur Pi-Box©, en version masculine, est le première innovation d’InnoSpark (2/3 des patients lithiasiques sont des hommes). La mise sur le marché de la version féminine est en préparation,

L’entreprise, de taille humaine, fabrique en France ses produits, avec tout le soin, la personnalisation éventuelle et l’écoute attendus.